Enfant allergique : à quoi ressemble la chambre idéale ?

Votre enfant ou votre bébé souffre d’allergie ? La chambre est un endroit à risque pour les personnes allergiques. Entre les moisissures, les acariens, la poussière ou bien encore l’humidité, les allergènes potentiels sont nombreux dans une chambre. Nous vous proposons quelques conseils à suivre pour que la chambre de votre enfant soit la plus saine possible.

Literie et linge de lit

Dans la chambre d’un enfant allergique on ne met ni couette en plume, ni couverture en laine! Concernant le sommier, il est préférable d’opter pour un sommier avec des lattes en bois. Elles sont plus facilement nettoyables et elles limitent la prolifération des acariens.

Pour le matelas, nous vous conseillons d’investir dans une housse spéciale «anti acarien». Ce type de housse de protection doit être passée en machine au moins une fois par an en moyenne, voire plus si nécessaire.

Du côté du linge de lit, privilégiez des parures de couette pour enfant en coton, ainsi que des couettes et des oreillers en matière synthétique. Autant pour la parure de couette pour bébé ou enfant, il est nécessaire de privilégier les matières naturelles, autant pour le rembourrage des oreillers et des couettes, les matières synthétiques et hypoallergéniques sont recommandées.  Il faut bien penser à laver à 60° en machine l’ensemble du linge de lit pour enfant, tous les 15 jours en moyenne.

Comment rendre une chambre plus saine pour un enfant allergique ?
Comment rendre une chambre plus saine pour un enfant allergique ?

Le sol

Les moquettes et les tapis sont bien entendu à proscrire dans la chambre d’un enfant qui souffre d’allergie. Le mieux reste le linoléum. On en trouve une large gamme, ce qui permet de faire à la fois le choix de la déco et à la fois le choix de l’hygiène pour limiter les allergies de l’enfant. Si vous êtes en location et que vous n’avez pas le choix de la moquette dans la chambre, évitez à tout prix de nettoyer les moquettes et les tapis avec des appareils à vapeur. Cela augmente le risque de prolifération des acariens.

Sur les murs

Evitez les murs avec du plâtre projeté (ce type de revêtement garde la poussière), les moquettes murales bien entendu, mais également les tentures.

Le mieux est de mettre de la peinture hydrosoluble (peinture à l’eau) sur les murs. Elles ont l’avantage de contenir très peu de composés organiques volatils (COV). Ce qui est un avantage pour éviter les crises d’asthme.

Dernier conseil : pour avoir une chambre la plus saine possible, il faut aérer la pièce pendant au moins 30 minutes tous les jours ! Cela va notamment permettre de chasser l’humidité et de renouveler l’air de la pièce.

Enregistrer

Enregistrer

Auteur : Barbara

Articles recommandés

Leave a Comment