Scolarisation et allergie alimentaire : quelles sont les mesures à prendre ?

Un constat pour commencer : les allergies alimentaires ont doublé depuis 5 ans et les enfants sont de plus en plus touchés par ce phénomène, bien plus que les adultes. 6 à 7% des enfants qui sont en âge d’être scolarisés souffrent d’allergies alimentaires. Et lorsqu’on est face à une, voire plusieurs allergies alimentaires les repas à la cantine peuvent vite tourner au cauchemar.

Enfant allergique et  vie scolaire

Pour que les menus en restauration collective ne soient pas une source d’angoisse pour l’enfant allergique et ses parents, des protocoles scolaires existent. Ces protocoles visent à garantir la sécurité de l’enfant mais également lui permettre d’avoir une vie scolaire la plus normale possible, tout comme les autres enfants de son âge.

La circulaire interministérielle n° 2003-135 du 8 septembre 2003 définie ce que doit être ce projet d’accueil individualisé (PAI). Le PAI est établi à la demande de la famille, avec le directeur de l’établissement, en concertation avec le médecin ou l’infirmière scolaire. Il sert à définir notamment pour l’équipe pédagogique et le personnel de l’établissement, les dispositions spécifiques et nécessaires à prendre vis-à-vis de l’enfant, en fonction de son problème de santé, allergies ou autres.

Dans le cadre d’une allergie alimentaire le PAI simplifié va permettre de définir avec précision le régime alimentaire que l’enfant doit suivre, en prenant en compte les aliments qu’il doit exclure de son alimentation, les précautions à prendre, etc.

Dans le cadre d’un PAI avec protocole d’urgence (ce type de PAI est mis en place lorsque l’enfant est considéré comme « sujet à risque de développer des manifestations allergiques sévères » par l’équipe médicale qui le suit), tout est détaillé: les précautions à prendre, le régime alimentaire à suivre, les signaux d’alerte à surveiller, ainsi que le traitement à administrer en cas de malaise.

Le PAI avec protocole d’urgence permet également de mettre en place une trousse à pharmacie avec tous les médicaments nécessaires en cas de crise grave. Cette trousse de premier secours contenant tout le nécessaire, doit être accessible à tout moment. Les personnes encadrant l’enfant sont également formés pour être en mesure de s’en servir en cas d’urgence.

Allergie alimentaire et repas scolaire

Repas scolaire, 4h ou goûter d’anniversaire, sont des moments où la vigilance doit être de mise et où les recommandations renseignées dans le PAI doivent être suivies à la lettre.

Pour que les goûters et les repas scolaires se passent bien, le PAI doit être suivi.
Pour que les goûters et les repas scolaires se passent bien, le PAI doit être suivi.

Bien souvent les enfants concernés ont un régime compatible avec les menus de la cantine scolaire, à condition de substituer les aliments interdits. Si des aménagements pour l’adaptation des repas ne sont pas possibles à la cantine, les parents peuvent être amenés à devoir préparer eux-mêmes les paniers repas de leurs enfants.

Une troisième solution est d’avoir recours à des plateaux repas hypoallergéniques préparés par des sociétés de restauration spécialisées. Ces plateaux repas sans allergènes et sans gluten respectent les recommandations GEMRCN pour un équilibre nutritionnel. La mise en place de ce type de plan alimentaire équilibré et respectueux des spécificités de l’enfant, permet de faciliter la prise des repas hors du cadre familial, que ce soit lors de sorties scolaires ou de classes découvertes.

PAI, plan alimentaire, mesures de sécurité et recommandations d’usage doivent être mis en place pour que la vie scolaire de l’enfant se passe le mieux possible. Famille et équipe pédagogique doivent communiquer et trouver des solutions pour le bien-être et la santé de l’enfant en milieu scolaire.

Auteur : Barbara

Articles recommandés

Leave a Comment