Le point sur les allergies alimentaires chez l’enfant

Bébé qui attend son repas dans sa chaise haute

En France, 8% des enfants souffriraient d’allergies alimentaires. Un chiffre plus important qu’il y a quelques années, et qui pourrait bien augmenter encore plus dans le futur. Les enfants sont également plus exposés que les adultes à ce type d’allergies. Pour les parents, c’est un vrai casse-tête : comment savoir si un enfant est allergique à un aliment ? Que faire si c’est le cas ? Comment l’éviter ? Les questions sur les allergies alimentaires des enfants se multiplient, et il est temps d’y apporter quelques réponses !

L’allergie alimentaire : qu’est-ce que c’est ?

Les aliments que nous mangeons sont composés de nombreuses protéines. À chaque fois que nous ingérons une substance, l’organisme fait le tri parmi toutes ces protéines pour déterminer celles qui sont propres à la consommation et celles qu’il faut éradiquer. Cependant, il arrive parfois que l’organisme commette des erreurs : ainsi, des protéines alimentaires peuvent être identifiées comme néfastes par l’organisme. Celui-ci va alors enclencher un processus de défense immunitaire : c’est la réaction allergique. Celle-ci peut survenir juste après la prise alimentaire, et jusqu’à 2 jours plus tard.

Comment détecter une allergie alimentaire ?

Plusieurs symptômes peuvent mettre en évidence une allergie alimentaire, aussi bien chez un enfant que chez un adulte :

  • Des picotements au niveau de la langue et de la bouche ;
  • Des réactions cutanées allant des plaques d’eczéma à la crise d’urticaire ;
  • Des troubles respiratoires, notamment des crises d’asthmes…

Pour en avoir le cœur net, vous pourrez consulter un médecin allergologue. Ce dernier dispose de toute une batterie de tests (sanguins, cutanés…) afin de déterminer précisément s’il y a une allergie, et à quel aliment.

Quels sont les aliments les plus allergènes ?

Certains aliments sont plus allergènes que d’autres. En tête de liste, on retrouve le plus souvent :

  • Les œufs ;
  • Les fruits de mer ;
  • Le lait de vache ;
  • Les arachides ;
  • Le gluten…

À noter qu’en cas de terrain allergique, l’enfant est plus susceptible de développer une allergie alimentaire. C’est-à-dire que si les parents sont eux-mêmes allergiques, leur enfant a plus de risques d’être allergique à son tour.

Les principaux allergènes alimentaires

Source : Le Parisien

Comment éviter les allergies alimentaires ?

Pour éviter que votre enfant ne développe des allergies alimentaires en grandissant, vous pouvez prendre plusieurs bonnes habitudes, dès sa naissance. On recommande notamment d’éviter de fumer en présence d’un enfant. Le tabagisme, même passif, sensibilise le système immunitaire et augmente le risque d’allergies diverses. La période de la diversification alimentaire doit également être scrupuleusement respectée : si vous brûlez les étapes et introduisez des alimentes allergènes trop tôt dans l’alimentation d’un bébé, le risque d’allergie est bien présent. Attendez le bon moment pour donner des céréales (même bio) à votre enfant !

Que faire en cas d’allergie alimentaire ?

Si malgré vos précautions, votre enfant a développé une allergie alimentaire, la meilleure solution est tout simplement l’évitement. Aujourd’hui, il existe suffisamment de substituts pour pouvoir donner une alimentation équilibrée et dépourvue d’allergènes à un enfant. Vous pouvez par exemple remplacer les yaourts au lait de vache par des yaourts au lait végétal ou au lait de brebis ; les biscuits à la farine de blé par des biscuits pour bébé bio sans gluten (mini galettes de riz par exemple), etc. Prenez également l’habitude de bien déchiffrer les étiquettes des aliments : la liste des allergènes les plus courants y est toujours indiquée.

Biscuit chocolat bio

Biscuits au chocolat bio (sans arachides) – Good Goût

Auteur : Barbara

Articles recommandés